+33 (0) 825 801 141 ou par mail »

  • Linkedin
  • Youtube
  • Anglais

Industrie 4.0 = Excellence + bien-être : une équation réussie pour Solvay

Revue20 Frederic Fournet SolvayFrédéric Fournet, Directeur de la plateforme industrielle   

Revue30 Marielle Lorusso SolvayMarielle Lorusso, Responsable excellence opérationnelle

 

Ayant pris la vague du numérique avant d'autres, Solvay accélère encore sa digitalisation. Pour plus d'agilité et de performance industrielle, le groupe de chimie franchit de nouveaux paliers vers l'usine 4.0. Une impulsion qui révolutionne les process et modes de travail sur le site de Chalampé.

 

Il est de ces précurseurs qui avancent vite sur les voies du progrès. Après avoir conduit diférents projets stratégiques, accompagné par Quaternaire, le groupe Solvay pousse les manettes à fond sur le digital. Avec la volonté d'amplifer la dynamique à l'œuvre sur l'implantation de Chalampé, dans le Haut-Rhin. "La chimie étant classée parmi les industries à risques, notre site pour des questions de sécurité connaît une automatisation continue depuis 20 ans, explique Frédéric Fournet, le directeur de la plateforme industrielle. Nous avons décidé depuis 2015 de booster ce processus de digitalisation et de valorisation de la donnée."

 

Être à la hauteur d'un monde complexe

En mettant les pleins gaz sur l’usine du futur, Solvay Chalampé se donne la capacité de répondre à des enjeux majeurs.  “Pour coller aux marchés dans un monde plus complexe, soumis à un écheveau de réglementations, la digitalisation est le moyen pour l’industrie d’être plus agile et innovante dans sa quête d’excellence industrielle, précise le responsable. Elle revêt aussi un enjeu social, permettant à nos talents de développer eux-mêmes des solutions numériques dont ils sont fiers.” Autant d’enjeux, qui dopent le déploiement 4.0 : la déferlante digitale s’engoufre ainsi dans chaque interstice du site, bouleversant les pratiques en place pour faire émerger d’autres usages novateurs.

 

Réactivité et qualité d'information pour la supply chain

Parmi ces transformations figure le développement et la mise en place d’un système de localisation et de gestion de l’état des wagons servant à l’expédition. “Près de 400 wagons du site sont, à présent, équipés de la technologie RFID, illustre Marielle Lorusso, responsable excellence opérationnelle. En scannant chaque tag avec un smartphone, les opérateurs de logistique recueillent et mettent à jour les données concernant l’état du wagon, son poids, sa localisation sur site, etc. Toutes ces données sont ensuite synchronisées et visualisables sur un écran en salle contrôle. L’état de notre flotte est accessible pratiquement en temps réel et les données sont utilisées pour faciliter le travail des opérateurs.”

 

Précédemment, les opérateurs collectaient sur papier l’état des wagons lors de leur manipulation puis mettaient à jour un tableau magnétique en salle de contrôle. Chaque wagon y était représenté par un magnet avec son numéro d’immatriculation et son positionnement sur les rails illustrant son état. Autant dire que l’introduction de la technologie RFID dans la chaîne logistique de Solvay est un bond en avant, en termes de réactivité, de qualité et sécurité de l’information.

 

Des installations sous l'oeil du 4.0

Idem concernant le monitoring des équipements industriels. “Afn d’améliorer encore la maintenance préventive, l’inspection des installations par les exploitants et le suivi des travaux, nous avons mis en place des applications digitalisées, illustre Marielle Lorusso. Par exemple, le service en charge de la vérification des échafaudages est équipé de smartphones et peut valider leur conformité ou non par rapport au besoin pour les travaux et aux normes de sécurité. Aussitôt l'audit réalisé, l'information est envoyée vers le coordinateur des travaux et le prestataire, augmentant ainsi la réactivité des intervenants."

 

Pour l'entreprise toutefois, le digital n'est pas une finalité. Le virage numérique, sur le site de Chalampé, s'est donc accompagné d'une vision forte et de convictions comme la nécessité de repenser collectivement les pratiques avant cette numérisation. "La digitalisation ne peut être déployée sans une réfexion en amont pour garantir d'abord des processus de qualité. Le numérique est pour nous un levier de réalisation, non une fin en soi", souligne la responsable excellence opérationnelle.

 

Diffuser largement le digital attitude

Outre la volonté de développer des outils simples et efficaces, en prise directe avec les besoins du site, Solvay Chalampé embarque l'ensemble des collaborateurs dans cette digitalisation. Ainsi, les opérationnels sont associés aux équipes projets à chaque étape du déploiement. Tous sont formés en même temps aux nouveaux outils. Une montée en compétences collective sous le signe du partage d'expériences, comme en témoigne la cellule Digital@Chalampé. Chaque mois, les différents membres de ce groupe pilote (responsable d'exploitation, gestionnaire de données, etc.) se retrouvent pour impulser et faire avancer des projets digitaux. Fruit de leur réfexion collaborative, ils adressent une roadmap aux membres du comité de direction dans une logique résolument bottom-up.

 

Pour Solvay Chalampé, enfin, le prochain cap est fixé : développer le reverse mentoring, en permettant à des managers seniors d’être coachés sur les pratiques/outils numériques par de jeunes collaborateurs. De quoi déployer plus largement encore la digital attitude…

 

Revue30 Automatisation Solvay

"L'automatisation permet de travailler différemment"

Jérémy Zimmermann, Superviseur d'une équipe de production, secteur acides adipiques

"La digitalisation du site a profondément fait évoluer nos pratiques métiers. En intégrant par exemple un nouveau système de conduite de nos procédés de fabrication en salle de contrôle, les opérateurs ont gagné en vision. Ayant un meilleur contrôle des multiples données recueillies sur le site, ils peuvent détecter un dysfonctionnement et poser le bon diagnostic plus rapidement. Simple et ergonomique, cette technologie participe aussi à la qualité de vie au travail.
Le déploiement de l'APC (Advanced Process Control), nouveau système de contrôle avancé, permet également de travailler diféremment. Ainsi, grâce à ce système, les installations efectuent elles-mêmes un certain nombre de paramétrages pour optimiser la production et réduire les consommations d'énergie. Pour les opérateurs, cette automatisation est synonyme de temps libéré. Tout en gardant la main sur le système, ils peuvent désormais se concentrer sur d'autres tâches d'intérêt requérant leur pleine expertise..."

 

 

SITE DE CHALAMPÉ EN QUELQUES CHIFFRES

  • Un site industriel d’une surface de 125 HECTARES
  • 1,8 MILLION de tonnes de matières manipulées
  • PLUS DE 6 300 wagons chargés et expédiés en 2018
  • 6 salles de contrôle
  • 4 000 KM de tuyauterie
  • DES MILLIERS de paramètres sous contrôle

 

Portrait de l'entreprise

  • ACTIVITÉ — FABRICATION DE SEL DE NYLON ET D’INTERMÉDIAIRES POLYAMIDE 6.6 Revue30 Logo Solvay
  • CRÉATION — 1955
  • EFFECTIF CHALAMPÉ —650 SALARIÉS
  • CA — 500 M€